Lundi 13 juillet – 19h00

Pas Pleurer
de De Lydie Salvayre

Lu par Anne Alvaro et Nicolas Pignon
Durée 1h

Michaël Fieschi, président de la CCAS, a fait parvenir à Lydie Salvayre, lauréate 2014 du prix Goncourt pour son roman « Pas pleurer » (édition du Seuil ) un message de félicitations.
Lydie Salvayre, fut à plusieurs reprises l’invitée du journal des Activités Sociales et collabora en 2006 à la réalisation de l’album « Lumières sur la
CCAS ».

Dans son ouvrage  » Pas pleurer « , Lydie Salvayre fait s’entrelacer deux voix.
Celle révoltée de Bernanos, témoin direct de la guerre civile espagnole et celle de Montse, mère de la narratrice, qui, 75 ans après les évènements, a tout gommé de sa mémoire, hormis les jours enchantés de l’insurrection libertaire par laquelle s’ouvrit la guerre de 1936 dans certaines régions d’Espagne. Deux paroles, deux visions qui font apparaître l’art romanesque de Lydie Salvaire dans toute sa force, entre violence et légèreté, entre brutalité et finesse, porté par une prose tantôt impeccable, tantôt joyeusement malmenée.

Ce sont Anne Alvaro (superbe actrice de théâtre et de cinéma : César de la meilleure actrice pour  » Le goût des autres  » d’Agnès Jaoui, puis pour  » Le bruit des glaçons  » de Bertrand Blier, elle vient de triompher dans  » le Prince de Hombourg  » au festival d’Avignon…) et Nicolas Pignon (également brillant acteur de théâtre et de cinéma, il a travaillé avec Marcel Maréchal, Jean-Pierre Vincent, Benoit Jacquot, Olivier Assayas, Jean-Paul Rappeneau, Lucas Belvaux…) qui mettent leur talent et leur sensibilité au service de cette écriture singulière, et font entendre ces deux voix qui résonnent étrangement avec notre présent…

 

Lydie Salvayre
Lydie Salvayre a obtenu le prix Hermès du premier roman pour La Déclaration, le prix Novembre (aujourd’hui Décembre) pour La Compagnie des spectres et le prix François-Billetdoux pour BW. Ses livres sont traduits dans une vingtaine de langues. Certains ont fait l’objet d’adaptation théâtrale.