J’écris comme on se venge de Magyd Cherfi  > Lundi 16 juillet à 18h00
> Les Arts Oseurs (Hérault)
> Arts de la rue – conseillé à partir de 12 ans – Durée : 55 minutes


J’écris-comme-on-se-venge-©Vincent-Vanhecke

“C’est le muscle qu’il fallait à mes mots !” : c’est ainsi que Magyd Cherfi définit le travail des Arts Oseurs. Dans cette mise en rue du second volet mélancolique de son autobiographie (La trempe, Actes Sud 2007), Périne Faivre et Xavier Moreno évoquent le gamin de la cité Bleuet, sorti de son quartier au forceps pour devenir un homme. Il a grandi mais reste hanté par les souvenirs, l’amou des siens, leurs baisers et leurs claques, leurs bleus de travail et leurs silences.

“Ecrire c’est comme un paracétamol, un Paris-Brest, un aller-retour pour l’endroit de ses racines.” C’est le récit de la fracture sociale, de l’autre République, raconté avec tendresse et restitué avec des jets de mots et de couleurs par une comédienne solaire et un performeur visuel. Une véritable performance qui fait voler en éclats les préjugés sur la vie des cités.

Animée depuis 2002 par Périne Faivre, Les Arts Oseurs est un collectif installé en milieu rural, dans l’arrière-pays Héraultais. Il y crée des projets liés au territoire (ateliers, lectures, rencontres) et des spectacles basés sur le collectage de paroles : Au plaisir (un patchwork théâtral sur la sexualité), Valises (des instantanés de vie) et Livret de famille. Ce spectacle, créé en 2012, inaugure un diptyque autour des récits autobiographiques de Magyd Cherfi. Il devient la signature et forge le succès d’une compagnie de rue qui s’attache à mêler musique et arts visuels à une langue brute et lyrique.


Magyd Cherfi – Auteur
Périne Faivre – Direction artistique et dramaturgie
Renaud Grémillon – Mise en scène et scénographie
Isabelle Bach – Collaboration Artistique
Laure Dessertine – Comédienne
Xavier Moreno – Performer visuel


Site web : www.lesartsoseurs.org